Leçon 1 du cours

« Théorie spéciale des sanctions »

in Durkheimian Studies
View More View Less
  • 1 University of Quebec, Canada
Restricted access

Résumé

La publication de la leçon inédite du cours de physiques des mœurs et du droit de 1899 sur les sanctions pénales permet de mieux comprendre la typologie des sanctions et responsabilités que Durkheim planifiait de déployer dans le cadre de cette dernière partie de l'éthique objective consacrée à la théorie spéciale des sanctions. Nous nous attardons plus particulièrement, dans cet article, sur la réfutation de la définition de la peine par la douleur et sur les arguments que Durkheim amène pour corriger la définition de la peine qui figure dans la DTS. Nous présentons également l'ébauche d'une typologie des sanctions négatives qui figure dans cette leçon et qui montre que la définition sociologique des sanctions pénales passe par leur comparaison avec d'autres sanctions négatives, tant répressives (publiques et privées) que restitutives (civiles). Enfin, nous soulignons l'intérêt qu'il y a à explorer certains éléments du texte, notamment les sanctions positives et l'éthique subjective qui, bien qu'ils y soient peu développés, permettraient sans doute de parfaire notre compréhension de la sociologie de la morale de Durkheim.

Contributor Notes

François Pizarro Noël est professeur de Pensée sociologique classique au Département de sociologie de l'Université du Québec à Montréal. Son travail porte principalement sur la sociologie de la réception et de l'usage sociologique des théories classiques, à commencer par celle de Durkheim. Il a fondé et dirige, avec Jean-Marc Larouche, le Laboratoire d'études durkheimiennes de l'UQAM. Il est également co-fondateur et membre du comité exécutif du Canadian Network of Durkheimian Studies / Réseau canadien d'études durkheimiennes. Outre une maîtrise portant sur Marcel Mauss et le paradigme du don et un doctorat sur la réception de l'œuvre de Durkheim entre 1893 et 1939 en France, aux USA et en Angleterre, il a notamment organisé une conférence internationale sur Durkheim et le politique et co-dirigé (avec M. Béra) un numéro thématique des Cahiers de recherche sociologique (2014) intitulé Émile Durkheim. Généalogie, critique et épreuve. Il a aussi publié des textes sur la réception et l'usage des FEVR (2016), sur l'usage de Durkheim par Parsons et Alexander (2014, 2017) et sur la critique durkheimienne de l'économie chez Mauss (2011). Il est le co-auteur, avec Jean-François Fortier, de La Sociologie de A à Z (Pearson/ERPI, 2018 [2013]).

Durkheimian Studies

Études Durkheimiennes

  • Brodeur J.-P., 2005, « Sanction pénale et contre-impunité : un nouvel objectif de la peine », Informations sociales, 7, 127, p. 122133.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Combessie P., 2007, « Durkheim, Fauconnet et Foucault : étayer une perspective abolitionniste à l'heure de la mondialisation des échanges », in Marco Cicchini et Michel Porret (dir.), Les Sphères du pénal avec Michel Foucault. Histoire et sociologie du droit de punir. Lausanne, Éditions Antipodes, p. 5771.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Durkheim É., 1978 [1893], La Division du travail social (DTS), Paris, PUF, 10e édition.

  • Durkheim É., 1995 [1895], Les Règles de la méthode sociologique (RMS), Paris, PUF/Quadrige, 8e édition.

  • Durkheim É. (1950) [1898–1899], Leçons de sociologie, Paris, PUF, 1ère édition.

  • Fournier M., 2007, Émile Durkheim 1858–1917, Paris, Fayard.

  • Génard J.-L., 1997, « Responsabilité-normativité dans l'école et la pensée de Durkheim », in Robert P., Soubiran-Paillet F. et van de Kerchove M. (dir.), Normes, normes juridiques, normes pénales. Tome II : Pour une sociologie des frontières, Paris, L'Harmattan, p. 943.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Karsenti B., 2004, « “Nul n'est censé ignorer la loi” : Le droit pénal, de Durkheim à Fauconnet », Archives de Philosophie, 67, 4, p. 557581.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Kubali H.N., 1950, avant-propos de la première édition in Durkheim É., 1950, Leçons de sociologie, Paris, Puf.

  • Lukes S., 1973, Émile Durkheim. His Life and Work: A Historical and Critical Study.

  • Lukes S., et Scull A., 2013 [1983], Durkheim and the Law, New York, Palgrave Macmillan.

  • Lukes S. et Prabhat D., 2011, « Droit et moralité chez Durkheim : La thèse de la désintégration », in Boudon R., Durkheim fut-il durkheimien ?, Paris, Armand Colin « Recherches », p. 99126.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Paugam S., 2015, « Faire société : les leçons de Durkheim », in Durkheim É., 1950 [1898–99], Leçons de sociologie.

  • Pires A. 2001, « La rationalité pénale moderne, la société du risque et la juridicisation de l'opinion publique », Sociologie et sociétés, 33, 1, p. 179204.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Pires, Al., 1995, « Quelques obstacles à une mutation du droit pénal », Revue générale de droit, 26, 1, p. 133154.

  • Smith K., 2014, « Durkheim's Undeservedly Famous “Two Laws Of Penal Evolution” Essay (1901) ». in Émile Durkheim and the Collective Consciousness of Society: A Study in Criminology, London/New York/Delhi : Anthem Press, p. 116120.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Terré F., 2011, « La sociologie du droit de Durkheim », in Boudon R., Durkheim fut-il durkheimien ?, Paris, Armand Colin « Recherches », p. 127144.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Tiryakian E., 1964, « Durkheim's “Two Laws of Penal Evolution” ». Journal for the Scientific Study of Religion, 3, 2, p. 261266.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Van de Kerchove M., 2005, « Les fonctions de la sanction pénale : Entre droit et philosophie », Informations sociales, 7, 127, p. 2231.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation

Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 4 4 0
Full Text Views 255 255 48
PDF Downloads 44 44 12