Les deux catégories cachées de La Doctrine de Durkheim

Le programme de sociologie de la connaissance d'Halbwachs

in Durkheimian Studies
View More View Less
  • 1 University of Bourgogne, France
Restricted access

Résumé

La Doctrine de Durkheim, texte écrit par Halbwachs en 1918, nous éclaire sur la filiation intellectuelle qui les relie l'un à l'autre. En effet, il met en évidence un intérêt qui va s'avérer durable dans l'œuvre d'Halbwachs : la sociologie de la connaissance, dans la droite ligne de ce que Durkheim présente dans la conclusion des Formes élémentaires de la vie religieuse. Or si Halbwachs insiste sur la portée de l'œuvre de Durkheim en matière de sociologie religieuse dans le domaine de la connaissance, c'est aussi le seul point sur lequel il se permet dans le texte d'adjoindre un développement personnel, preuve supplémentaire qu'il lui accorde de l'importance. Il est d'accord avec Durkheim pour affirmer que la connaissance consiste en un ensemble de classifications dont l'origine est sociale, et qu'ainsi la pensée conceptuelle répond au même besoin que la pensée capable déjà de classer, des primitifs, si bien qu'entre leur pensée logique et la nôtre, la différence n'est que de degrés et pas de nature. Il s'accorde aussi à dire, à la suite de Durkheim et Mauss, que l'évolution fait passer de classifications totémiques à des classifications spatiales, et à la pensée conceptuelle contemporaine, mais selon lui sans qu'on en sache beaucoup plus sur le passage du 2e au 3e stade de cette évolution. Aussi Halbwachs esquisse-t-il, en guise de complément, un élément de réponse pour combler ce vide, et, ce faisant, révèle une sensibilité qui annonce ses travaux futurs. Aux catégories de la pensée (espace, temps, causalité etc.) déjà étudiées par Durkheim, il ajoute celles de changement et d'individu, dont il va faire usage dans ses travaux ultérieurs pour expliquer ce mouvement de civilisation qu'est le passage des sociétés rurales aux sociétés urbaines.

Contributor Notes

Jean-Christophe Marcel est professeur de sociologie à l'Université de Bourgogne. Il est membre du comité de rédaction de L'Année sociologique. Ses principaux centres d'intérêt concernent l'histoire des sociologies française et américaine (1920–1960), et en particulier l'histoire de la sociologie durkheimienne. Il a publié notamment : Le Durkheimisme dans l'entre-deux guerres (Paris, Puf, 2001) et Reconstruire la sociologie française avec les Américains ? (1945–1959) (Dijon, EUD, 2017).

Durkheimian Studies

Études Durkheimiennes

  • Basch F., 2000, « Lettres de Maurice Halbwachs à Yvonne Halbwachs, 1914–1918 », Tumultes, 14, p. 117134.

  • Durkheim É., 1898, « Représentations individuelles et représentations collectives », Revue de métaphysique et de morale, 6, p. 273302.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Durkheim É. et Mauss M., 1903, « De quelques formes primitives de classifications (contribution à l'étude des représentations collectives) », L'Année Sociologique, 6, in, Mauss M., Œuvres, t. II, Paris, Les Éditions de Minuit, 1968, p. 1389.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Hirsch T., 2012, « Maurice Halbwachs et la sociologie religieuse : Des Formes aux Cadres sociaux de la mémoire », Archives de sciences sociales des religions, 159, p. 225245.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Halbwachs M., 1918, « La doctrine d'Émile Durkheim », Revue philosophique, LXXXV, p. 353411.

  • Halbwachs M., 1925, Les Origines du sentiment religieux d'après Durkheim, Paris, Stock.

  • Halbwachs M., 1930, Les Causes du suicide, Paris, Alcan.

  • Halbwachs M., 1935, « La nuptialité en France pendant et depuis la guerre », Annales Sociologiques, série E, fascicule 1, p. 146.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Halbwachs M., 1938, La Psychologie collective, Paris, CDU.

  • Halbwachs M., 1941, La Topographie légendaire des évangiles en Terre Sainte, Paris, Alcan.

  • Halbwachs M., 1946, « Réflexions sur un équilibre démographique. Beaucoup de naissances, beaucoup de morts ; peu d'enfants, peu de décès », Annales, économies, sociétés, civilisations, 1, 4, p. 289305.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Halbwachs M., 1955 [1938], Esquisse d'une psychologie des classes sociales, Paris, M. Rivière.

  • Halbwachs M., 1970 [1938], Morphologie Sociale, Paris, A. Colin.

  • Halbwachs M., et Fréchet M., 1924, Le Calcul des probabilités à la portée de tous, Paris, Dunod.

  • Hubert H., « Étude sommaire de la représentation du temps dans la religion et la magie », Annuaire de l'École pratique des hautes études, section des sciences religieuses, Paris, Imprimerie nationale, 1905, p. 139.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Lévy-Bruhl L., 1910, Les Fonctions mentales dans les sociétés inférieures, Paris, Alcan.

  • Marcel J.-C., 2007, « Mémoire, espace et connaissance chez Maurice Halbwachs », in Jaisson M. et Baudelot C. (dir.), Maurice Halbwachs, sociologue retrouvé, Paris, Presses de l'ENS, p. 103126.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation
  • Marcel J.-C., 2019, « La réception des Formes par Mauss (1912–1950) », in Béra M. et Sembel N. (dir.), Durkheim et la religion : Les Formes élémentaires de la vie religieuse d'hier à aujourd'hui (1912–2012), Paris, Garnier, p. 3149.

    • Search Google Scholar
    • Export Citation

Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 4 4 0
Full Text Views 278 278 57
PDF Downloads 61 61 9