Show Summary Details
Restricted access

Les Élections Locales Françaises De Mars 2001

un échec pour la majorité

Gérard Grunberg

Abstract

Les élections municipales et cantonales de 2001 s’annonçaient comme des élections de routine entre les élections européennes de 1999 et les échéances électorales cruciales de 2002. Le gouvernement de la gauche plurielle, après quatre années d’activité, ne semblait pas souffrir excessivement de l’usure du temps. Les élections européennes avaient été plutôt positives pour les socialistes face à une droite éclatée. La majorité plurielle, socialiste, écologiste, communiste, radicale de gauche et « chevènementiste », conservait, malgré des tensions internes croissantes, la cohérence nécessaire pour s’assurer une bonne crédibilité auprès de l’opinion.

Users without a subscription are not able to see the full content. Please, subscribe or log in to access all content.