Le Conseil français du culte musulman à l'épreuve des territoires

in French Politics, Culture & Society
View More View Less
  • 1
  • | 2
Restricted access

S'il est difficile de se prononcer sur l'avenir du CFCM-CRCM, le processus est indéniablement devenu un objet transactionnel, et cela au moins à trois niveaux : entre les acteurs islamiques, entre les acteurs islamiques et les acteurs publics, et enfin entre les acteurs publics. À ces multiples transactions se superpose une négociation constante entre l'échelle nationale et l'échelle locale. Ainsi le processus—dont on ne peut exclure l'hypothèse qu'au-delà des forces centrifuges qu'il génère il parvienne à enclencher une dynamique vertueuse d'intégration de l'islam (au sens d'harmonisation du paysage islamique)—n'ail pas seulement des effets intégrateurs sur le champ islamique. Il implique aussi un recadrage de l'action publique avec davantage de décloisonnement et de transversalité. « On est passés d'une approche segmentée, des approches plus ou moins techniques, comme sur la question de l'Aïd-el-Kébir, à une logique de convergence […], de transversalité de l'approche et puis de diffusion de l'approche qui peut en être faite », observe tel référent islam en préfecture de région. Et de conclure : « La structuration qu'on attend des représentants et, audelà, de la communauté musulmane s'applique également à l'État en région.

Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 48 23 0
Full Text Views 3 0 0
PDF Downloads 5 0 0