Elites et Histoire des Sciences en France

Le Cas des Chimistes de L’Institut de Chimie des Substances Naturelles (CNRS), 1960–2000

in Historical Reflections/Réflexions Historiques

Les chimistes des substances naturelles formèrent une communauté identifi able comme telle au cours des années 1960, moment où la discipline acquiert une autonomie. Relevant d’un domaine de recherche aussi bien académique qu’industriel, les personnels, suivant en cela l’évolution générale des métiers de la connaissance, sont devenus identifi ables comme chercheurs au cours de la même période. Si le mot même de chercheur employé pour défi nir le métier n’était pas dénué de puissance symbolique au début de la période, il apparaît que la situation présente une image inversée aujourd’hui. Une distinction s’est opérée entre lauréats et anonymes ; la distance s’est accrue entre le haut et la base de la pyramide professionelle imposant aux historiens de réinterroger la notion d’élite lorsque l’on cherche à écrire l’histoire des sciences du second XXe siècle.