English Abstract: Amid ongoing social and ecological transformations, vignerons (winegrowers) and the vines in their care are responding to the impacts of climatic and other forms of change. Drawing on ethnographic fieldwork in the eastern French winegrowing region of Alsace, I turn to the sensorium as the site where changing landscapes are forcing people to rethink the meaning of terroir, a key term in which winegrowing is articulated as a practice. I go beyond typical renderings of this French concept, often defined in terms of interactions among its various components (e.g. soil, wind and human know-how), to bring attention to the sensory relationships that connect them. Through walking and semi-directed interviews, as well as participant observations, with informants who represent thirteen different winegrowing sites, I generated data that explicate what is changing, how changes are being addressed and what this means for understanding the very place(s) in which place-based wine producers and their products are embedded. By attending to the senses, I contend that the goût du terroir or ‘taste of place’ is not merely reflected through the wines being produced by Alsatian winegrowers but is also a story of sensory relationships contributed by the vines themselves.

French Abstract: Au milieu des transformations sociales et écologiques en cours, les vignerons et les vignes dont ils ont la charge réagissent aux changements climatiques et autres. En s’appuyant sur un travail ethnographique de terrain dans la région vitivinicole d’Alsace, dans l’est de la France, je me tourne vers le sensorium comme site où les paysages changeants forcent les gens à repenser la signification du terroir, un terme clé dans lequel la vitiviniculture est articulée comme une pratique. Je vais au-delà des représentations typiques de ce concept français souvent défini en termes d’interactions entre ses différentes composantes (par exemple le sol, le vent et le savoir-faire humain) pour attirer l’attention sur les relations sensorielles qui les relient. Par le biais d’entretiens à pied et semi-dirigés, ainsi que d’observations participantes, avec des informateurs représentant treize sites vitivinicoles différents, j’ai généré des données qui expliquent ce qui change, comment les changements sont abordés, et ce que cela signifie pour la compréhension des lieux dans lesquels les producteurs de vin et leurs produits sont intégrés. En prêtant attention aux sens, je soutiens que le « goût du terroir » (ou ‘taste of place’) ne se reflète pas seulement dans les vins produits par les vignerons alsaciens, mais qu’il s’agit également d’une histoire de relations sensorielles apportées par les vignes elles-mêmes.

Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 0 0 0
Full Text Views 397 397 90
PDF Downloads 278 278 79