English Abstract: Fiction might not be formally the same genre as ethnography, but fiction remains a legitimate companion to anthropological reflection. Placing Kafka alongside the authors of this special section of SA/AS allows me to read them just a touch beyond their central positions: especially for what they can teach us about untranslatability, ‘impass-ability’ and impossibility, as a vital part of ethnography and of relating more generally. Aft er discussing the texts of this section, I address questions posed to our panel at EASA2020. I then discuss what I call Brazil’s most untranslatable novel, which sheds unique light on contemporary anthropological worries about untranslatability, or impossible-to-fully-bridge difference.

French Abstract: La fiction n’est peut-être pas formellement le même genre que l’ethnographie. En tant que produit d’une « observation sérieuse » quotidienne (Wood 2014[2020]) par contre, la fiction reste un compagnon légitime à la réflexion anthropologique. En plaçant Kafka aux côtés des auteurs de cette section spéciale de SA/AS, je peux les lire un peu au-delà de leurs positions centrales, en particulier pour ce qu’ils peuvent nous apprendre sur l’intraduisibilité, l’«impasse-abilité» et l’impossibilité, parties essentielles pour l’ethnographie et des relations/rapports plus généralement. Après avoir discuté les textes de cette section, je réponds aux questions posées à notre panel lors de l’EASA2020. Je discute ensuite de ce que j’appelle le roman le plus intraduisible du Brésil, qui jette une lumière unique sur les préoccupations anthropologiques contemporaines concernant l’intraduisibilité, ou la différence qui est impossible à combler entièrement.

Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 0 0 0
Full Text Views 244 244 52
PDF Downloads 227 227 51