English Abstract: How modest can a utopia be? I approach this question with reference to the iShack, a solar electrification project in South Africa designed as an incremental upgrade for shack dwellers in informal settlements. Designed to provide basic energy for lighting and charging, the system also promises health and safety benefits by reducing the use of kerosene. Its promoters envision it as a bridge solution while people wait for better housing or municipal services. By offering an imperfect, stopgap form of enhancement, the venture exposes utopian expectations about progress, provoking critical anxieties about attenuated and unequal futures. At the same time, it bares the ecological limits of conventional infrastructure, the continuing inadequacies of state provision and the complex techno-politics of hope.

French Abstract: Jusqu’à quel point une utopie peut-elle être modeste? J’aborde cette question en me référant à l’iShack, un projet d’électrifi cation solaire en Afrique du Sud conçu comme une mise à niveau progressive pour les habitants des cabanes dans les quartiers informels. Conçu pour fournir une énergie de base pour l’éclairage et la recharge, le système promet également des avantages en matière de santé et de sécurité en réduisant l’utilisation du kérosène. Ses promoteurs l’envisagent comme une solution de transition en attendant que les personnes concernées obtiennent un meilleur logement ou l’accès à des services municipaux. En offrant une forme imparfaite et provisoire d’amélioration, l’entreprise met à nu les attentes utopiques en matière de progrès, provoquant des angoisses critiques quant à des avenirs atténués et inégaux. En même temps, elle révèle les limites écologiques des infrastructures conventionnelles, les insuffi sances persistantes des services publics et la technopolitique complexe de l’espoir.

Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 0 0 0
Full Text Views 209 209 209
PDF Downloads 132 132 132