Le théâtre de Sartre: Morale de la liberté, morale nietzschéenne

in Sartre Studies International
View More View Less
Restricted access

This article shows that Sartre’s theatrical works offer a reflection on morality, in particular The Flies, The Devil and the Good Lord, and The Sequestered of Altona. The ethical reflections that we find in his plays fill a philosophical gap left after Being and Nothingness. The plays offer an exploration of freedom’s rootedness in situation which complements the more theoretical notes of the posthumously published Notebooks for an Ethics. Additionally, I link Sartre’s ethics and Nietzsche’s ethics showing that both thinkers rest their philosophies on a strict atheism. Further, their elaborations on morality follow a similar path by emphasizing individual freedom and thus subsequently the responsibility of the individual as the creator of values.

Cet article fait la démonstration que les œuvres théâtrales de Sartre, plus particulièrement Les Mouches, Le Diable et le bon dieu et Les Séquestrés d'Altona, tiennent lieu de réflexion morale chez Sartre. La réflexion éthique qu'on y retrouve comble un manque laissé par les écrits philosophiques suivant L'Être et le néant. Les pièces et leur exploration de l'ancrage de la liberté dans la situation offrent un complément aux notes plus théoriques des Cahiers pour une morale, publiés à titre posthume. En plus de faire cette démonstration, cet article explore les liens entre la morale des pièces sartriennes et la morale nietzschéenne. Il ressort de cet examen que ces deux morales s'appuient sur un athéisme pur et dur et s'élaborent de même façon en mettant l'emphase sur la liberté de l'individu et son rôle en tant que créateur de valeurs.

Sartre Studies International

An Interdisciplinary Journal of Existentialism and Contemporary Culture

Metrics

All Time Past Year Past 30 Days
Abstract Views 17 17 2
Full Text Views 1 1 1
PDF Downloads 3 3 3