Search Results

You are looking at 11 - 15 of 15 items for

  • Author: Matthieu Béra x
  • Refine by Access: All content x
  • Refine by Content Type: All x
Clear All Modify Search
Restricted access

Les emprunts de Durkheim dans les bibliothèques de l’École normale supérieure et de la Sorbonne / Durkheim’s Loans from the Libraries of the ENS and the Sorbonne, 1902–1917

Matthieu Béra

Résumé

Cet article commence par présenter le cadre de travail de Durkheim à Paris, c’est-à-dire les deux bibliothèques de l’ENS et de la Sorbonne qu’il fréquenta de 1902 à son décès en novembre 1917. Les traces qu’il a laissées dans les registres de prêts concernent un peu moins de 200 emprunts, surtout concentrés de 1902 à 1906 (67%). L’analyse de ce corpus passe par deux étapes : d’abord, en le triant par « disciplines » ou domaines de savoirs, en se fondant sur les cotations locales de ces deux grandes bibliothèques. Ensuite, en mettant ces emprunts en relation avec leurs usages et leurs destinations probables, comme dans notre article de 2014 sur les emprunts de Bordeaux. Pendant les quatre premières années, Durkheim consulta essentiellement des documents pour son grand cours d’histoire et sociologie de l’enseignement secondaire et universitaire (paru en 1938). On trouve ensuite des emprunts peu nombreux sur la religion (cours de 1906/1907), sur le pragmatisme (1913) et l’impérialisme allemand (1914). Ces emprunts donnent à voir un Durkheim avant tout enseignant, alors que ses recherches portaient, comme on le sait, sur les Formes élémentaires de la vie religieuse depuis 1894.

Restricted access

Emprunts de Durkheim à la bibliothèque universitaire de Bordeaux / Durkheim's Loans from Bordeaux University Library

1889–1902

Nicolas Sembel and Matthieu Béra

Explication Entries are listed by university year in the chronological order of Durkheim’s loans, and are set out as follows: entry number; author’s surname; text’s main title; year of publication; volume number (t. = volume, np = not given); date of loan – date of return; length of loan (j. = days); type of text (lv. = book, rv. = review, th. = thesis); library catalogue number.

Restricted access

De L'éclaircissement sur le sacrifice de Joseph de Maistre à la ‘révélation’ de Durkheim

Flavien Bertran de Balanda and Matthieu Béra

Abstract

This article examines how the counter-revolutionary writer Joseph de Maistre (1753–1821) theorizes the notion of sacrifice. For de Maistre sacrifice understood as punishment is foundational to all societies. Durkheim used many of this author's works without citing them. At the time Durkheim was teaching his criminal sociology course on punishment and responsibility as well as preparing his course on religion dealing with ‘revelation’. It is possible to explain his interests by the fact that de Maistre appears in Durkheim's core readings for theoretical ‘juncture’ that featured authors concerned with the articulation between questions of penal law and of religious phenomena. This provides additional evidence that for Durkheim religion is at the origin of the definition of the crime and of the establishment of the punishment.

Résumé

Cet article examine comment l'essayiste contre-révolutionnaire Joseph de Maistre (1753–1821) théorise la notion de sacrifice: pour lui, le sacrifice est compris comme une peine et il est à l'origine de toutes les sociétés. Or Durkheim fit usage de plusieurs de ses livres sans jamais les citer. Alors qu'il dispensait son cours de sociologie criminelle sur la peine et la responsabilité, et préparait sans doute aussi le cours sur la religion, dit ‘de la révélation’, il emprunta l'essai sur le sacrifice de de Maistre. On peut expliquer cet intérêt par le fait que De Maistre fait partie des lectures spéciales de ‘charnière’ théorique, qui renvoient à des auteurs se situant à l'articulation des questions de droit pénal et des phénomènes religieux repérés par Durkheim. On peut aussi, en conséquence, y voir une preuve de plus que, pour Durkheim, la religion est à l'origine de la définition du crime et de l'établissement de la peine.

Restricted access

Rubrique comptes rendus (Book reviews)

Matthieu Béra, Dimitris Fofoulas, Jean-Louis Halpérin, and Warren Schmaus

Dictionnaire international Bourdieu, sous la direction de Gisèle Sapiro. Paris: Éditions du CNRS, 2020. 963 pp.

Claude Didry, Découvrir Durkheim. Paris: Les Éditions sociales, 2022, 171 pp.

Didier Deleule, Durkheim et la (Re)naissance du projet sociologique. Paris: Hermann Éditeurs, 2020, 126 pp.

Christian Papilloud et Cécile Rol, Moral – Recht – Nation. Die Soziologie der Solidarität Gaston Richards (1860–1945) [Morale – droit – nation. La sociologie de la solidarité de Gaston Richard (1860–1945)]. Wiesbaden: Springer VS, 2019. 282 pp.

Émile Durkheim, Leçons de sociologie criminelle, édition scientifique par Matthieu Béra, Paris: Flammarion. 2022. 415 pp.

Henri Hubert et Marcel Mauss, Correspondance (1897–1927), édition de Rafael Benthien, Christophe Labaune et Christine Lorre. Paris: Classiques Garnier, 2021. 653 pp.

Durkheim's Contributions to Social Anthropology in L'Année sociologique, édited par Yash Nandan, Middletown DE : Independently Published, 2022. 492 pp.

Serge Paugam, L'Attachement social: Formes et fondements de la solidarité humaine, Paris: Seuil, 2023. 640 pp.

Aleksandar Boškovic´, William Robertson Smith, New York: Berghahn Books, 2021, 139 pp.

Stephen Turner. Mad Hazard: A Life in Social Theory. Current Perspectives in Social Theory, Vol. 38. Bingley, UK: Emerald Publishing Limited, 2022, xxii +241 pp.

Free access

Editorial

Jean-Christophe Marcel, Matthieu Béra, Jean-François Bert, and François Pizarro Noël