Search Results

You are looking at 1 - 10 of 133 items for :

  • Refine by Access: All content x
  • Refine by Content Type: Articles x
Clear All Modify Search
Restricted access

Petite histoire d'une grande anthropologie

LUC DE HEUSCH

Restricted access

La modernité, invention médiatique

Alain Vaillant

’artiste moderne a incontestablement plus de mérite que l’artiste antique. La modernité de la « petite presse » Je laisse de côté le deuxième point, la question esthétique, qui m’entraînerait dans une trop longue digression. En revanche, on n’insistera jamais assez

Restricted access

"River Flow, Sewer Flow, Street Flow

Lost Rivers: La Petite St. Pierre Nuit Blanche, Montréal, Québec, Feb 25, 2012

Kim Sawchuk and Samuel Thulin

River Flow, Sewer Flow, Street Flow is a location-based, interactive mobile soundscape originally presented in Old Montreal at DHC-ART1 as part of the exhibition Lost Rivers: La Petite St. Pierre. The exhibition took up mobility as a curatorial challenge and featured videos and photographs by underground explorer Andrew Emond and sound compositions by Samuel Thulin. The exhibition thematically resurrected the historic water systems that once traversed the island of Montreal. Daylighting is the process of bringing creeks, streams, and rivers that were buried during the industrial period to the surface. Lost Rivers invited participants to daylight the meandering contours of La Petite St. Pierre virtually on a wintery Montreal night.

Restricted access

Les entreprises françaises face aux occupants (1940–1944)

Entre collaboration, opportunisme et « nécessité de vivre »

Sébastien Durand

revenir qu'à un seul organe. 65 Un rapport éclairant du Comité d'études des petites et moyennes entreprises daté de mai 1944, insiste sur les conséquences—positives du côté allemand, mais désastreuses du point de vue du Comité—de « la stratification de

Restricted access

Profession

≪ Messager culturel ≫

Martha Zuber

Une histoire ? Un patrimoine ? Une institution ? France-Culture est tout cela. Petite chaîne prestigieuse, sans publicité, avec 80 millions de francs de budget annuel inchangé. C’est l’exception culturelle de la radio française. La chaîne rassemble une centaine de producteurs permanents (les réalisateurs des programmes), 450 000 auditeurs ou moins d’un pour cent de l’audience radiophonique en France. Certains de ses auditeurs se sont regroupés en une association présidée par un haut fonctionnaire au Ministère de l’emploi. Un personnel fortement attaché à l’identité de France-Culture, 116 avenue du Président Kennedy où sont installés studios et bureaux.

Restricted access

L'organisation de l'islam en France

l'exemple de la Fédération protestante peut-il être utile?

Pierre Joxe

Le titre donné à mon intervention peut surprendre. Qu'est-ce que ces deux groupes ont à voir ? La Fédération protestante a été créée il y a cent ans. Le projet naît en 1905 au moment de la séparation de l'Église et de l'état, mais elle n'a vraiment fonctionné qu'en 1909 avec la première Assemblée générale du protestantisme, et les baptistes n'y sont entrés qu'en 1916. Elle regroupe aujourd'hui de nombreuses dénominations et a intégré des petites églises protestantes de différents endroits de France : elle représente donc largement les trois quarts du protestantisme français.

Restricted access

Du pays du non-dit à une libération de la parole

L'histoire comme enjeu culturel en Nouvelle-Calédonie

Frédéric Angleviel

Avant-hier, la société coloniale calédonienne refusait l'existence d'une civilisation kanake et occultait l'histoire conflictuelle de cette petite "France austral" des antipodes. Hier, le fait que l'identité kanake puisse être le pilier central de la case calédonienne était occulté par une quête patrimoniale et identitaire multiculturelle. Aujourd'hui, le centre culturel Jean-Marie Tjibaou (accords de Matignon) et la décision de mettre la civilisation kanake au centre du dispositif (accord de Nouméa), vont-il permettre l'émergence d'une "communauté de destin." L'étude de l'historiographie calédonienne illustre la difficulté de mettre en phase la théorie et les contraintes de la réalité.

Open access

Vernacular Humanitarianisms

An Introduction

Čarna Brković

Abstract

There has been an increase of anthropological interest in small-scale humanitarianisms that make situated claims to universality. The articles in this collection demonstrate that some genealogies of such situated universalisms have been explored more than others. Focusing on vernacular humanitarianisms, the goal is not to celebrate the standpoint of ‘radical alterity’ but rather to acknowledge that imagining and recognising similarities of people's experiences is not reserved for the Western European epistemology. Anthropological research of small-scale humanitarianisms points to situated, alternative and sometimes even decolonising visions and practices of ‘the humanity’ understood as a framework for imagining and recognising broadly shared experiences. This collection asks how vernacular humanitarianisms are performed in everyday life, enabling particular forms of ethics, power and inequality. Thus, it keeps possibilities of social critique in sight and moves a conversation towards an ethnographically attuned perspective that explores the role of vernacular humanitarianisms in various projects of governance.

Depuis cinq ans, les anthropologues s'intéressent de plus en plus aux formes de l'humanitarisme à petite échelle qui, compte tenu du contexte socio-historique, visent un caractère d'universalité. Les articles publiés dans ce numéro de la revue montrent que quelques généalogies ont été explorées plus que d'autres. Les nouvelles expressions de la vie humanitaire émergent aujourd'hui remettent en question les divisions entre les pays du Nord, les pays du Sud, et les pays de l'Est. En mettant l'accent sur les idées et pratiques de l'humanitarisme vernaculaire, notre objectif n'est pas de célébrer le point de vue d'une ‘altérité radicale’. Il s'agit plutôt d'admettre que la capacité d'imaginer et de reconnaître les similitudes dans l'expérience humaine n'est pas limitée à l’épistémologie de l'Europe occidentale. La recherche anthropologique sur les humanitarismes à petite échelle révèle des visions et des pratiques de ‘l'humanité’ alternatives et sans connotations coloniales, qui sont conçues comme un cadre moral permettant d'envisager et d'identifier des expériences communes. Cet ensemble d'articles offre une approche critique pour étudier comment les humanitarismes vernaculaires sont manifestes dans la vie de tous les jours, et donnent lieu à des différents types d’éthique, pouvoir et inégalité. Nous proposons de concentrer sur les possibilités de critique sociale et d'avancer vers un point de vue ethnologique pour étudier le rôle d'humanitarismes vernaculaires en rapport avec des projets de gouvernance.

Open access

Smallness and Small-device Heuristics

Scaling Fog Catchers Down and Up in Lima, Peru

Chakad Ojani

Abstract

This article focuses on understandings of fog capture as an alternative water supply system in Lima. In neighbourhoods where state infrastructure is missing, fog catchers promise to alleviate residents’ dependency on private water suppliers. However, the utility of these micro-infrastructures is not self-evident. I show how a local NGO attempted to bring about commitment among prospective beneficiaries by framing the fog catchers against the size and incapacity of state infrastructure. In the NGO's rhetoric, the fog catchers’ limited scale vis-à-vis state infrastructure meant that they were better suited for addressing spaces that escaped state attention. Yet this also presented fog capture as a small-scale alternative that could be scaled up to respond to a problem of substantial ubiquity. The article concludes by suggesting that anthropologists’ uses of smallness as a trope for aggrandising their own methodological dispositions be repurposed for investigating the role of smallness in pursuits of macro effects.

Résumé

L'article s'attache à comprendre la capture de la brume comme système alternatif de production d'eau potable à Lima. Dans les quartiers où les infrastructure d’État sont absentes, les dispositifs collecteurs de brume sont présentés comme une solution pour atténuer la dépendance des résidents aux camions citernes privés. Cependant, l'utilité de ces micro-infrastructures n'est pas évident. À partir d'une enquête auprès d'une ONG locale en quête de bénéficiaires pour ses initiatives d'installation de capteurs de brume autour de la ville, je montre que de telles idées doivent au contraire être délibérément apportées. L'implication des récipiendaires potentiels dans les projets de l'ONG était recherchée en partie par la mise en scène d'une opposition d’échelle. Dans la rhétorique des membres de l'ONG, l’échelle limitée des collecteurs de brume au regard des infrastructures d’État impliquait d'elle-même qu'elle était mieux en mesure de s'adapter à des espaces qui échappent à l'attention des politiques d'aménagement. Ainsi, on présente les collecteurs de brume comme une alternative de petite taille qui pourrait dans l'absolu changer d’échelle afin de répondre à un problème manifeste d'invisibilisation. L'article conclut avec une discussion sur l'utilisation de la petitesse en anthropologie comme un trope pour agrandir ses propres découvertes et dispositifs méthodologiques. Je suggère que cette histoire de l'attention au petit devrait être reconsidérée pour mieux enquêter sur le rôle de la petitesse dans la poursuite d'effets macros.

Free access

Petit manifeste pour les « Press and Literature Studies »

Marie-Ève Thérenty

communication, interactions dont témoignent les origines disciplinaires variées des différents intervenants de ce numéro. Sur la question de la petite presse française, c’est-à-dire la presse de petit format, portant sur la culture et inté-grant des éléments