Search Results

You are looking at 1 - 10 of 76 items for :

  • All content x
Clear All
Restricted access

Amina Triki-Yamani, Marie McAndrew, and Sahar El Shourbagi

Perceptions of the Treatment of Islam and the Muslim World in History Textbooks by Secondary School Teachers in Quebec

This article focuses on the ways in which Francophone Quebecois secondary 1 and 2 junior high school teachers adapt and transmit the treatment of Islam and the Muslim world in textbooks used for history and citizenship education. The authors focus on the teachers' capacity to identify factual errors, stereotypes or ethnocentric biases concerning these questions. In order to do this, they analyze fourteen semi-structured interviews carried out with teachers on the island of Montreal, considering dimensions and indicators that relate to their relationship to the formal curriculum, as well as to scholarly and social knowledge of these issues. At the same time, we consider their relationship to the real curriculum or to scholarly knowledge as these are transmitted in real-life learning situations.

French Notre article porte sur la manière dont les enseignants du premier cycle du secondaire québécois francophone s'approprient et transmettent le traitement de l'islam et du monde musulman dans le matériel didactique de la discipline d'histoire et d'éducation à la citoyenneté et plus particulièrement, sur leur capacité à identi er les erreurs factuelles, les stéréotypes ou les biais ethnocentriques concernant ces questions. Pour ce faire, nous avons relevé, dans l'analyse des quatorze entretiens semi-directifs menés auprès d'enseignants de l'Ile-de-Montréal, les dimensions et indicateurs portant, d'une part, sur leur rapport au curriculum prescrit, et plus précisément sur leur rapport aux savoirs scolaires, sociaux et parfois de référence sur ces enjeux, et, d'autre part, sur leur rapport au curriculum réel ou aux savoirs scolaires tels que transmis en situation réelle d'apprentissage.

Restricted access

Les rapports ambigus entre politiques et citoyens

le cas du réaménagement du Quartier des Halles à Paris

Pierre Diméglio and Jodelle Zetlaoui-Léger

While Mayor Bertrand Delanoë had omitted the renovation of Les Halles in hisplans for the city in his 2001 inaugural address, in 2002, at the urging of theRATP and Espace Expansion, he decided to create a working group to undertakethis project during his tenure. Having made citizen participation a newgoal for local government, he also announced that the project would beundertaken with Parisians, especially local associations. The first part of thisarticle emphasizes the different postures that elected politicians, engineers,and experts have adopted over the course of forty years vis-à-vis the questionof citizen participation in urban planning. The second part explores the decision-making process for the Les Halles renovation over the last four years; itconsiders the issues and difficulties linked to the implementation of participatoryplans incorporating residents--whether they are members of localgroups or not--in complex urban planning projects.

Restricted access

Louis-Antoine Saint-Just, Christopher Fotheringham, and Jérémie Barthas

We are publishing here the first modern English translation of the report on police and other matters presented by Louis-Antoine Saint-Just to the National Convention on 15 April 1794. This was his last report: his last appraisal of the history of the French Revolution since 1789, his last analysis of the social and economic consequences of the ongoing fight between revolutionary and counter-revolutionary forces and his last sketch on what still needed to be done to secure the foundations of the young Republic. A few months later, the 10th Thermidor year II of the French Republic (28 July 1794 CE), Saint-Just was guillotined in Paris, Place de la Révolution.

Restricted access

Amélie Auzoux

note ainsi dans son Journal : “l’attachement des Albanais à leur langue, même s’il complique nos rapports avec les cochers de Tiranё, est un bon signe.” 52 Observant la réalité des peuples et “important” diverses œuvres étrangères par le médium de la

Restricted access

An Indochinese Dominion

L'Effort indochinois and Autonomy in a Global Context, 1936–1939

M. Kathryn Edwards

'impasse coloniale en Indochine,” essay prefacing Justin Godart, Rapport de mission en Indochine (Paris: L'Harmattan, 1994), 15-20, here 19. 87 Journal officiel de la République française: Débats parlementaires. Chambre des députés , 12 July 1927, 2528. Blum used

Restricted access

Jonathan Laurence, Alain Billon, Michèle Tribalat, Alain Boyer, and Aslam Timol

Jonathan Laurence: Jean-Pierre Chevènement a fait savoir que l’État n’imposerait pas ses propres choix dans sa consultation avec l’islam. Vous avez dit, Monsieur Billon, que l’action de Sarkozy avec le CFCM avait pourtant quelque chose de « brutal » et de « cynique ». Quelle distinction faites vous par rapport à votre travail ? Y a-t-il aujourd’hui des contraventions à la laïcité qui n’existaient pas du temps de Chevènement ?

Restricted access

Jean Baubérot

La commission de réflexion sur l’application du principe de laïcité dans la République, appelée plus généralement « Commission Stasi, » du nom de son président, a joué un rôle central dans l’adoption de la loi du 15 mars 2004 interdisant le port « ostensible » de signes religieux à l’école publique. Pourtant, dans le rapport qu’elle a remis au président de la République le 11 décembre 20031, la question des « signes religieux » à l’école n’occupe qu’environ huit pages sur les 151 qui constituent le rapport. Ce rapport propose vingt-six mesures, et seule celle sur les signes religieux a été adoptée par les députés et les sénateurs pour avoir force de loi. La commission a-t-elle été « trahie » ? Certains de ses membres l’affirment. Pour ma part, je ne le pense pas. Il est vrai que je n’ai pas voté cette proposition d’interdiction, et j’ai été moins surpris que mes collègues par la tournure des événements. Par ailleurs, étant à la fois historien et sociologue, j’ai tenté—au fur et à mesure du déroulement des travaux de la commission—de comprendre ce qui se passait et dans quel contexte cela advenait. C’est de cela dont je voudrais rendre compte.

Restricted access

Alice L. Conklin

La proposition, avancée par Georges Balandier dans les années 1950, que ce que j'observe, en réalité, n'est pas un village kong ou une tribu fang, mais une situation coloniale, n'a d'une certaine manière pas encore fini d'exercer ses effets subversifs dans la discipline. Le rapport des ethnologues à la domination coloniale ou post-coloniale n'est pas de servilité, mais de dénégation. Tout se passe comme s'ils ne la voyaient pas et leur complicité “objective” se réduit généralement à laisser croire qu'elle pourrait n'être pas visible … — Jean Bazin

Restricted access

Gérard Grunberg

Le référendum français de ratification du Traité constitutionnel européen constitue un des événements politiques principaux survenus en France depuis le début de la Cinquième République. Le « non » français marque un moment important à la fois dans l’histoire de la construction politique européenne, dans l’évolution des rapports que la France et les Français entretiennent avec l’Europe, et, enfin, dans le cours de la vie politique française. Nous nous attacherons surtout dans le cadre de cette courte contribution à ces deux derniers aspects.

Restricted access

Olivier Le Cour Grandmaison

Le présent article se propose d'étudier, le "principe" du régime, au sens montesquivien du terme, établi dans les territoires d'outre-mer de la Troisième République en s'intéressant aux passions et aux agissements des colons et des "indigènes" afin de mieux comprendre comment une minorité blanche parvient, en plus des prérogatives exorbitantes confiées au détenteur du pouvoir, à s'imposer jour après jour en donnant d'ellemême une image de toute-puissance. Pour analyser les ressorts de cette situation, il faut chercher à atteindre la quotidienneté et l'intimité des rapports de domination imposés par les Français grâce l'instauration de nombreuses règles écrites et non-écrites qui régissent la vie des autochtones. Langue particulière, violences symboliques et discriminations raciales multiples; telles sont les principaux éléments qui contribuent à la pérennité de l'ordre colonial.