Search Results

You are looking at 1 - 2 of 2 items for

  • Author: Hiroaki Seki x
  • All content x
Clear All Modify Search
Restricted access

L'humanisme et la question du langage

Sartre lecteur de Brice Parain

Hiroaki Seki

Abstract

In this paper we examine the dialogue between Sartre and one of his contemporaries, the philosopher of language, Brice Parain. First, after clarifying what is common and different in their backgrounds, we will see that Sartre and Parain share a common belief that language itself has taken ill, as a result of the First World War, an illness for which both feel a need to find a remedy. Secondly, we will show how Sartre's reading of Parain allowed him to construct a theory of language that is consistent with his own humanism and the principles of committed literature. Finally, we will examine the influence of the religious dimension of Parain's argument on Sartre's theory of authorship.

Résumé

Cet article examine un dialogue important mais peu étudié entre Sartre et le philosophe du langage Brice Parain. Les deux écrivains constatent un mal du langage, issu de la Grande Guerre de 1914-18 et de ses traumatismes que les mots proférés par les survivants sont incapables de prendre en charge. Dans ce monde « inhumain », où trouver un remède ? Pour Parain et Sartre le retour à n'importe quel humanisme implique une réflexion sur le langage. A travers sa lecture de Parain et ce qu'il propose, Sartre repense les bases de sa propre conception du langage d'une manière qui lui permet de développer son propre humanisme et les principes de la littérature engagée. Mais la dimension religieuse de l'argumentation de Parain, écartée par Sartre, laisse-t-elle des traces sur la conception sartrienne de l'auteur ?

Restricted access

Hiroaki Seki

Résumé

Cet article examine les références discrètes mais persistantes et variées à Cassandre, princesse troyenne et prophétesse malheureuse, chez Sartre, depuis les œuvres de jeunesse jusqu’aux textes tardifs et sa dernière pièce, Les Troyennes. Dans les écrits de jeunesse des années 1920, la figure de Cassandre est associée à la littérature romantique et post-romantique et à la métaphore du voile dans la recherche de la vérité. Dans la décennie suivante, elle réapparaîtra dans La Nausée, cette fois liée aux nouvelles préoccupations phénoménologiques de Sartre. Enfin dans les écrits des dernières années, elle souligne l’inquiétude liée à l’expression et à la communication des vérités plus politiques de l’écrivain engagé. Suivre l’évolution de cette figure multidimensionnelle dans la pensée de Sartre, c’est mieux apprécier le rôle subtil du pessimisme dans son œuvre et la fascination discrète que lui inspire Cassandre.