Search Results

You are looking at 1 - 5 of 5 items for

  • Author: Jean-François Bert x
Clear All Modify Search
Full access

Découverte d'une archive

l'« Esquisse d'une théorie de la magie »

Jean-François Bert

Dans une livraison précédente de la revue, nous avions évoqué le cas particulier des archives de Marcel Mauss, désormais conservées à l’IMEC. Ce fonds d’archives retrace une grande part de la vie savante et politique de Marcel Mauss, mais également de celle d’Henri Hubert, son « jumeau de travail » décédé en 1927 et dont Mauss récupéra une partie des archives. Ces documents lui servirent, entre autres, pour terminer la publication, dans la collection « L’évolution de l’Humanité » dirigée par Henri Berr, des deux volumes que Hubert consacra à l’histoire des Celtes et des Germains (Bert, 2010).

Full access

Les archives de Marcel Mauss ont-elles une spécificité?

Le cas de la collaboration de Marcel Mauss et Henri Hubert

Jean-François Bert

Les archives de Marcel Mauss, conservées à l’IMEC (Institut Mémoires de l’Edition Contemporaine), reflètent l’éclatement et le dépassement constant d’une pensée originale et curieuse touchant à la sociologie, à l’ethnographie ou encore à l’histoire des religions, mais aussi à la situation économique et politique et aux innovations sociales. On sait moins, en revanche, que ce fonds d’archives est double. Les archives de Marcel Mauss sont aussi celle de Henri Hubert. Un « jumeau de travail » que Mauss rencontra en 1896 à l’École pratique des hautes études et avec qui, par la suite, il produira une oeuvre théorique importante dont « l’Essai sur la nature et la fonction du sacrifice » ou « l’Esquisse d’une théorie générale de la magie ». Outre sa richesse documentaire, ce fonds d’archives invite aussi à explorer les processus de la créativité scientifique et, plus particulièrement, la difficile pratique de l’écriture à deux. C’est en tout cas ce que nous proposons de montrer à partir des notes, des correspondances et des manuscrits encore inédits conservés.

Full access

Jean-François Bert and Nicolas Meylan

L’histoire des sciences humaines et sociales, du moins telle qu’elle est racontée dans les manuels généralistes, tend à nous faire oublier que les savoirs savants s’inscrivent aussi dans des conversations, des interactions et des rencontres. Les idées naissent plus souvent qu’on ne le pense de situations et de conditions « normales ». Aussi, et comme l’a bien montré Christian Topalov en analysant en détail le cas du sociologue Maurice Halbwachs en visite aux Etats-Unis, il est parfois profitable d’en passer par une « ethnographie des pratiques d’un savant », c’est-à-dire de suivre ses cheminements dans les réseaux, de découvrir ses occupations, ses rencontres, ses lectures jusqu’à ses promenades (Topalov 2012 : 12–13).

Free access

Jean-Christophe Marcel, Matthieu Béra, Jean-François Bert and François Pizarro Noël

Full access

Marine Dhermy-Mairal, Jean-François Bert and Baudry Rocquin