Search Results

You are looking at 1 - 10 of 41 items for :

  • All content x
Clear All
Restricted access

Enfants du maquis en Algérie

Un héritage explosif

Abderrahmane Moussaoui

Après dix années d’un processus de sortie de violence, l’Algérie continue à panser les blessures de la décennie meurtrière qui a secoué le pays tout au long des années 1990. Aujourd’hui, à côté de signes de pacification de plus en plus tangibles

Free access

Entre Algérie et France

Écrire une histoire sociale des Algériens au vingtième siècle

Muriel Cohen and Annick Lacroix

L’histoire de l’Algérie colonisée a connu un grand renouveau depuis le début des années 2000. * D’abord centrés sur la guerre d’indépendance, ces travaux—qui ont privilégié une approche politique—ont progressivement renoué avec l’analyse de la

Restricted access

Les circulations entre France et Algérie

Un nouveau regard sur les migrants (post)coloniaux (1945–1985)

Muriel Cohen

inassimilable 5 . Ils cherchèrent dès lors à limiter l’arrivée des migrants algériens, bien que ceux-ci puissent théoriquement circuler librement entre France et Algérie entre 1946 et 1973 6 . À cette fin, des politiques et pratiques policières restrictives

Restricted access

Yann Scioldo-Zürcher

This article explores the policies that the French government pursued to house repatriates from Algeria in 1962. These initiatives took place in the context of a French society overwhelmed by eight years of war, OAS terrorism that sought to overthrow the established order in metropolitan France, and the arrival of more than 600,000 people during the spring and the summer of 1962, a migration that challenged the social and economic balance of the country. To spare the repatriates the need to settle in shantytowns that would have put them on the fringe of society, the government opened collective housing and other centres d'hébergement. These efforts served the purpose of a policy of integration established through the 26 December 1962 law for people who were paradoxically both migrants and members of the national community. This policy in fact helped facilitate their integration into the metropolitan society.

Restricted access

17 Octobre 1961 - 17 Octobre 2001

Une commémoration ambiguë

Brigitte Jelen

Le 9 mai 2001, un sondage BVA sur l’opinion des Français sur « la torture pendant la guerre d’Algérie » est publié dans le journal Libération. Dans ce sondage, 56% des Français se déclarent favorables à une demande officielle de pardon au peuple Algérien de la part du président de la République et du Premier ministre. À la question « Selon vous, qui sont les principaux responsables du recours de la France à la torture durant la guerre d’Algérie? », 50% des Français répondent « les autorités politiques françaises de l’époque », alors que 31% placent la responsabilité sur les officiers de l’armée française.

Restricted access

Le massacre du 20 août 1955

Récit historique, bilan historiographique

Benjamin Stora

Cette communication traite des aspects historiques du soulèvement opéré par l'ALN / FLN, l'organisation indépendantiste algérienne, dans le nord constantinois, le 20 août 1955. Par son caractère massif et organisé, ce soulèvement peut être considéré comme le véritable coup d'envoi de la guerre d'Algérie, avec notamment "l'entrée en scène des masses paysannes et l'envoi du contingent (soldats français) en Algérie." Ce soulèvement a été l'occasion de grands massacres, 171 Européens civils ont été tués, et près de 10 000 musulmans.

Restricted access

Christian Delacampagne

Souffrance : tel est le premier mot qui vient à l’esprit. Avant d’esquisser une analyse qui, pour être rigoureuse, devra se méfier du sentiment, commençons donc par essayer de nous représenter l’irreprésentable—c’est-à-dire la douleur, physique et morale, de tous ceux qui ont été torturés, souvent jusqu’à la mort, durant la guerre d’Algérie.

Restricted access

L'histoire et la Politique hors-la-loi?

Réflexions autour d'un film sur des indépendantistes algériens

Nedjib Sidi Moussa

J’ai fait partie de ceux qui attendaient avec une réelle impatience la sortie du dernier film de Rachid Bouchareb. Je n’avais pourtant guère apprécié le message et l’esthétique du film Indigènes, présenté comme le prologue de Hors-la-Loi, et encore moins la reprise du « Chant des Africains » par les acteurs récompensés lors du Festival de Cannes en 2006. Chant qui, rappelons-le, était devenu un hymne colonialiste durant la révolution algérienne et qui fut interdit dans l’armée française sous la présidence de Charles de Gaulle. Après 1962, il appartiendra au patrimoine des nostalgiques de l’Algérie colonisée.

Restricted access

Tropiques Nostalgiques

Fatal Homesickness in French Algeria

Thomas Dodman

People once died of nostalgia. This article traces the remarkable trajectory of “la nostalgie africaine” from its original understanding as a clinical form of homesickness to the wistful, but wholly benign, feeling we are familiar with today. It does so by looking at French attempts at colonizing Algeria in the nineteenth century against the backdrop of changing medico-scientific theories of human acclimatization to warm climates. I argue that the latter provoked a positive reevaluation of homesickness and led to the development of a “nostalgic simulacra”: a replica French environment capable of sustaining the sepia-tainted illusion of an “Algérie française.”

Restricted access

Comic Art and Commitment

An Interview with Morvandiau

Ann Miller and Morvandiau

This interview with political cartoonist and comics artist Morvandiau focuses mainly on his 2007 comic book D'Algérie. After the murder in 1994 of his Uncle Jean, a père blanc ['white father'] in Tizi Ouzou, along with three of his fellow priests, followed by the failed suicide of his father, a Pied-noir, eight years later, Morvandiau decided to carry out research into his family and its links with France's colonial adventure. Through the resources of the comic art medium, he was able to give form to a story which is both personal and public (Figures 1-2). The subtle and sober portrayal of his search for identity is contextualised by a highly absorbing panorama of political events. In the interview, he explains some of the aesthetic choices that he made, and discusses the challenges of working from documentary material, and how he drew on the resources of the medium to tackle issues of individual and collective identity.