Search Results

You are looking at 1 - 5 of 5 items for :

  • "GAUCHE PLURIELLE" x
Clear All
Full access

Between the Party and the European Union?

The Regulation of Working Time in France

Dionyssis G. Dimitrakopoulos

Do parties matter when EU policy is implemented in France? This article examines this question first in the context of cleavage theory and the literature on party positioning on European integration that draws attention to the origin and the nature of party preferences, and second in light of empirical evidence from the implementation of the Working Time Directive in France. It shows that, when faced with the same issue, governments of different ideological orientation responded in a way that reflected their historically defined référentiel rather than an EU Diktat. The argument here, then, is that far from ending domestic political contestation on the Left-Right axis, European integration and its concrete domestic manifestations in France are in fact subject to it.

Full access

Jennifer J. Popiel The Family and the Nation: Gender and Citizenship in Revolutionary France, 1789-1830 by Jennifer Ngaire Heuer

Caroline Ford Curing the Colonizers: Hydrotherapy, Climatology, and French Colonial Spas by Eric T. Jennings

Alain Chatriot Une fiscalité pour la croissance: La Direction Générale des Impôts et la politique fiscale en France de 1948 à la fin des années 1960 by Frédéric Tristram

Daniel DiSalvo L’Extrême Gauche plurielle: Entre démocratie radicale et révolution by Philippe Raynaud

Jack Murphy Liberté, égalité, carte d’identité: Les jeunes issus de l’immigration et l’appartenance nationale by Évelyne Ribert

Full access

John P. Willerton and Martin Carrier

The April 21st defeat of Socialist party candidate Lionel Jospin in the first round of the 2002 presidential elections shockingly ended the five-year reign of arguably the most productive government in Fifth Republic France.1 The Jospin government of the Gauche Plurielle departed as surprisingly as it had come to power five years earlier, its legacy of unprecedented success in Left coalition building and far-ranging policy construction seemingly voided by Jospin’s embarrassing loss to Jean-Marie Le Pen and the Far Right.

Full access

Gérard Grunberg

Les élections municipales et cantonales de 2001 s’annonçaient comme des élections de routine entre les élections européennes de 1999 et les échéances électorales cruciales de 2002. Le gouvernement de la gauche plurielle, après quatre années d’activité, ne semblait pas souffrir excessivement de l’usure du temps. Les élections européennes avaient été plutôt positives pour les socialistes face à une droite éclatée. La majorité plurielle, socialiste, écologiste, communiste, radicale de gauche et « chevènementiste », conservait, malgré des tensions internes croissantes, la cohérence nécessaire pour s’assurer une bonne crédibilité auprès de l’opinion.

Full access

Alain Billon

Ancien conseiller pour l'islam auprès du ministre de l'Intérieur Pour ce qui concerne la problématique de l'islam en France, le changement le plus caractéristique de l'alternance de 1997 (qui, à la suite de la dissolution de l'Assemblée nationale, amène la «gauche plurielle» de Lionel Jospin au gouvernement et Jean-Pierre Chevènement au ministère de l'Intérieur) n'est peut-être pas tant un changement idéologique, qu'un changement d'état d'esprit par rapport au pessimisme et, par voie de conséquence, au noninterventionnisme qui avait caractérisé le passage de Jean-louis Debré place Beauvau. C'est un changement qui opère donc un retour au volontarisme qui s'était peu à peu imposé à la fin des années quatre-vingt, notamment avec la création du Conseil de réflexion sur l'islam en France (CORIF) par Pierre Joxe, et qui avait continué avec ses deux successeurs socialistes, puis sous une autre forme, avec Charles Pasqua, après l'alternance de 1993.